Poème 'Célébrer, c’est cela…' de Rainer Maria RILKE dans 'Sonnets à Orphée'

Célébrer, c’est cela…

Rainer Maria RILKE
Recueil : "Sonnets à Orphée"

Célébrer, c’est cela ! Elu pour célébrer,
il jaillit tel le minerai des pierres
muettes. Son cœur, ô pressoir éphémère
d’un vin que l’homme ne peut épuiser.

Aucune mort n’atteint sa voix inextinguible
lorsqu’il est soulevé par l’exemple divin.
Tout se fait vigne et tout devient raisin,
mûrit au cœur de son midi sensible.

Ni dans leurs sarcophages, les rois en pourriture,
ni l’ombre, projetée sur la terre, des dieux
ne sauraient démentir son bienheureux transport.

Il est parmi les messages qui durent,
qui par delà les portiques des morts
lèvent des coupes pleines de fruits glorieux.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Royauté du fils du charpentier
    ----------------------

    Choisi pour la célébration,
    Aidé par son disciple Pierre ;
    Ensemble ils boivent de la bière,
    En payant leurs consommations.

    L'univers est en vibration,
    Car ce n'est qu'un jeu de lumière ;
    Notre âme est faite de poussière,
    Qu'importe sa conservation !

    Les fruits deviennent pourriture,
    Les mouches viennent en ce lieu ;
    Les glands sont pour nourrir les porcs.

    Tu vois qu'aucune fleur ne dure,
    Pas même ton aimable corps ;
    Car tout se flétrit sous les cieux.

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS