Poème 'J’étais parti…' de lecathare

J’étais parti…

lecathare

J’étais parti
Dans les jardins d’été,
Au paradis des niais.
J’étais une ombre,
Un souffle à peine,
Une fleur morte.
Alors je me suis tué,
Là,
Presque sous leurs yeux,
À deux pas de leurs corps,
Du côté où tout dort.
Ils m’ont découvert
L’âme ouverte,
Suicidée,
Dégoutante de fleurs de mal.
Dans ma mort virtuelle
Je les entendais parler
De la haine.
De l’horreur de la haine.
Froide.
Roide.
De la haine à visage humain,
Gros insecte noir
Qui tournoie,
Virevolte,
Pique et râpe,
Qui s’agrippe à l’âme,
Livide de peur.
À l’âme abasourdie
Qui trinque
Qui la poursuit
Jusque dans la nuit.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS