Poème 'Les Hiboux' de Robert DESNOS dans 'Chantefables'

Les Hiboux

Robert DESNOS
Recueil : "Chantefables"

Ce sont les mères des hiboux
Qui désiraient chercher les poux
De leurs enfants, leurs petits choux,
En les tenant sur les genoux.

Leurs yeux d’or valent des bijoux,
Leur bec est dur comme cailloux,
Ils sont doux comme des joujoux,
Mais aux hiboux point de genoux !

Votre histoire se passait où ?
Chez les Zoulous ? les Andalous ?
Ou dans la cabane Bambou ?
À Moscou ou à Tombouctou ?
En Anjou ou dans le Poitou ?
Au Pérou ou chez les Mandchous ?

Hou ! Hou !

Pas du tout c’était chez les fous.

Poème préféré des membres

deleage, celestine et GINSENG78 ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

Trackbacks
  1. Trois sortes de fous | Pays de poésie

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS