Poème 'Matins frileux' de guillaumePrevel

Matins frileux

guillaumePrevel

Obscures pensées
Matins frileux
Le vent se lève
Les arbres se courbent
Il fait nuit en plein jour
Orage dans ma vie
En rage
Je lève mon verre
A mes ennemis
A leur lâcheté
Qui les réduit
A l’état des ombres
Pluie de couteaux
Sur mon cœur en miettes
Obscures pensées
Sur mon âme
Qui s’évade et se meurt.

12 MAI 2016

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS