Un Jour Un Poème : chaque jour un nouveau poème et toutes les oeuvres des plus grands poètes

Le poème du jour ...

(à bord du Québec, le 2 juillet 1866.)

Le Couchant luit là-bas comme un vaste incendie;
Le soleil sur les flots sème un rayon mourant;
Les derniers bruits du jour chantent leur mélodie;
Et, dressant fièrement sa carène hardie,
Le Québec fend au vol les eaux du Saint-Laurent.

Le long panache dont sa tête est couronnée
Déroule dans les airs ses ondoyants réseaux;
Il tourmente à grand bruit la vague déchaînée…
Il passe, il fuit, laissant une longue traînée
Noire dans le ciel pur et blanche sur les eaux.

Ô fleuve, qu’ils sont loin les jours où nul servage
N’avait encor dompté ton orgueil éclatant;
Où de légers wigwams ornaient seuls ton rivage;
Où tu n’avais bercé sur ta houle sauvage
Que la frêle pagaie et le bouleau flottant!

Penchant leur front pensif sur ton urne qui gronde,
Ô vieux Niagara, qu’ont donc dit tes forêts,
En voyant, jusqu’au fond de ta grotte profonde,
Ta sombre royauté crouler comme ton onde,
Et s’incliner devant le sceptre du progrès?

Louis-Honoré FRÉCHETTE

Portait de Louis-Honoré FRÉCHETTE

Louis-Honoré Fréchette (16 novembre 1839 – 31 mai 1908), poète, dramaturge, écrivain et homme politique, est né à St-Joseph-de-la-Pointe-Lévy (Lévis), Québec, Canada. Bien que son père, entrepreneur, soit analphabète, il étudie sous la tutelle des Frères des écoles chrétiennes. De 1854 à 1860, il fait ses études classiques au Petit séminaire de Québec, au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière puis au séminaire de Nicolet. Déjà en ce temps, il écrit des poèmes avec son premier recueil « Mes loisirs » en 1863 et des dramatiques... [Lire la suite et accéder à l'ensemble de ses oeuvres poétiques]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto