Retrouvez l'auteur de ce poème

Accueil > Jeu du poème anonyme

Jeu du poème anonyme

Le poème dont l'auteur est à identifier ...

CCLXXVII [=CCLXVII] .

Au doulx record de son nom je me sens
De part en part l’sperit [=esperit] trespercer
Du tout en tout, jusqu’au plus vif du sens:
Tousjours, toute heure, & ainsi sans cesser
Fauldra finir ma vie, & commencer
En ceste mort inutilement vive.
Mais si les Cieulx telle prerogative
Luy ont donnée, a quoy en vain souspire?
Jà ne fault donc que de moy je la prive,
Puis qu’asses vit, qui meurt, quand il desire.

CCLXXVIII [=CCLXVIII] .

A son Amour la belle aux yeulx aiguz
Fait un bandeau d’un crespe de Hollande,
Lequel elle ouvre, & de plumes d’Argus
Le va semant par subtilité grande.
Adonc l’Enfant esbahy luy demande:
Pourquoy metz tu en ce lieu des yeulx faincts?
C’est pour monstrer, luy dy je, que tu fains
De ne veoir point contre qui tu sagettes:
Car, sans y veoir, parmy tant de coups vains
Elle eust sentu, quelquesfoys, tes sagettes.

CCLXXIX [=CCLXIX] .

Ces deux Soleilz nuisamment penetrantz,
Qui de mon vivre ont eu si long Empire,
Par l’oeil au Coeur tacitement entrantz
Croissent le mal, qui au guerir m’empire.
Car leur clarté esblouissamment pire
A son entrée en tenebres me met:
Puis leur ardeur en joye me remet,
M’esclairant tout au fort de leurs alarmes
Par un espoir, qui rien mieulx ne promet,
Qu’ardentz souspirs estainctz en chauldes larmes.

CCLXXX [=CCLXX] .

Amour lustrant tes sourcilz Hebenins,
Avecques toy contre moy se conseille:
Et se monstrantz humainement benings,
Le moindre d’eulx mille mortz m’appareille.
Arcz de structure en beaulté nompareille,
A moy jadis immortel argument,
Vous estes seul, & premier instrument,
Qui liberté, & la raison offence.
Car qui par vous conclut resolument
Vivre en aultruy, en soy mourir commence.

CCLXXXI [=CCLXXI] .

J’espere, & crains, que l’esperance excede
L’intention, qui m’incite si fort.
Car jà mon coeur tant sien elle possede,
Que contre paour il ne fait plus d’effort.
Mais seurement, & sans aulcun renfort
Ores ta face, ores le tout il lustre:
Et luy suyvant de ton corps l’ordre illustre,
Je quiers en toy ce, qu’en moy j’ay plus cher.
Et bien qu’espoir de l’attente me frustre,
Point ne m’est grief en aultruy me chercher.

CCLXXXII [=CCLXXII] .

Tousjours mourant, tousjours me trouve sain
Tremblant la fiebvre en moy continuelle,
Qui doulcement me consomme le sein
Par la chaleur d’elle perpetuelle,
Que de sa main de froideur mutuelle
Celle repaist, ainsi qu’oyseau en cage.
Aussi, ô Gantz, quand vous levay pour gage,
Et le baiser, qu’au rendre vous donnay
Me fut heureux, toutesfoys dur presage:
Car lors ma vie, & moy abandonnay.

CCLXXXIII [=CCXXIII] .

Toute doulceur d’Amour est destrempée
De fiel amer, & de mortel venin,
Soit que l’ardeur en deux coeurs attrempée
Rende un vouloir mutuel, & benin.
Delicatesse en son doulx femenin
Avec ma joye à d’elle prins congé.
Fais donc, que j’aye, ô Apollo, songé
Sa fiebvre avoir si grand’ beaulté ravie,
Et que ne voye en l’Ocean plongé
(Avant le soir) le Soleil de ma vie.

CCLXXXIIII [=CCLXXIIII] .

Si poingnant est l’esperon de tes graces,
Qu’il m’esguillonne ardemment, ou il veult,
Suyvant tousjours ses vertueuses traces,
Tant que sa poincte inciter en moy peult
Le hault desir, que jour, & nuict m’esmeult
A labourer au joug de loyaulté.
Et tant dur est le mors de ta beaulté
(Combien encor que tes vertus l’excellent)
Que sans en rien craindre ta crualté
Je cours soubdain, ou mes tourmentz m’appellent.

CCLXXXV [=CCLXXV] .

Pour m’incliner souvent a celle image
De ta beaulté esmerveillable Idée,
Je te presente autant de foys l’hommage,
Que toute loy en faveur decidée
Te peult donner. Parquoy ma foy guidée
De la raison, qui la me vient meurant,
Soit que je sorte, ou soye demeurant,
Reveramment, te voyant, te salue,
Comme qui offre, avec son demeurant
Ma vie aux piedz de ta haulte value.

Parmi ces 4 propositions, quel grand poète est l'auteur de ces vers ?
 
 
 
 

Commentaires

  1. combien y'a t-il de pages de la poésie le pauvre pion.

  2. Bonjour Léa. Je suppose que vous parlez du Pauvre Pion de Francis Jammes. Il est sûrement repris sur de très nombreux sites, en effet.

  3. je vous invite à la soirée "les poètes des Printemps" le 8 avril au Kibélé, 12 rue de l'Echiquier(10e Paris): c'est à 19h30; soirée interactive: rens. anne.quercy@gmail.com

  4. Bonsoir Alexandre, hier soir je vous ai envoyé 3 poèmes par courrier gmail, j'espère que vous le avez recu, je vien d'entrer enfin sur cette page. bravo elle est très bien faite. Merci beaucoup poour les paroles de la romance de maître Patelain. Cordialement. Maria Dolores
    dolores.martincid82@gmail.com

  5. Plus je navigue sur votre page UnJourUnPoème, plus je la trouve interessante et plus je l'aime et le plus curieux c' est qu' à force de lire tous ces poèmes, il me prend une envie folle d' en écrire beaucoup d' autres. Au fait sur ma page de poésie je viens d' écrire Qu' est-ce l' amitié, poème que je vous ai envoyé par courrier @gmail.com.
    Cordialement Maria Dolores.

  6. web4all.fr ça déconne quand même pas mal ! online.fr a l'air mieux

  7. Web4All est une association. J'aime beaucoup leur philosophie, et même s'il y a régulièrement des problèmes, je préfère continuer avec eux.

  8. ah d'accord je comprends !

  9. j'aime beaucoup ce poème jais vraiment aimer je m'appelle fatou jais 10ans
    je suis en cm1 jais vraiment aimer se poème merci de m'avoir écouter

  10. j'aime beaucoup ce poème jais vraiment aimer je m'appelle sarah jais 9ans
    je suis en cm1 jais vraiment aimer se poème merci de m'avoir écouter

  11. chaque jour je commence ma journée par lire votre poème du jour.J'aime....

  12. c est vrai que ses bien je m appelle janna j ai 8 ans bientot 9ans c est vrai quand on lis sa nous fait progresser

  13. Bonjour, j'aime bocou votre page je men sert pour reviser mes poeme que je doit aprendre pour les cours...

  14. 999 "And certainly it was not much personal towards their staff," Love claimed. Dove is simply not into trend.
    imitation replica louis vuitton wallets
    [url=http://www.lhsclassof84.com/replicalouisvuittonwallets.htm]imitation replica louis vuitton wallets[/url]

  15. svp aidez moi a rempli ma page. je me presente, ecris des poemes. mais rien ne se fait. je vous en supplie aidez moi. merci a ceux qui reagisseront.

  16. j'ai adoré ce poeme de hugo;c'était hyper génial

  17. mama mia

  18. Fatal error

Rédiger un commentaire

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto