Retrouvez l'auteur de ce poème

Accueil > Jeu du poème anonyme

Jeu du poème anonyme

Le poème dont l'auteur est à identifier ...

Noire bise, averse glapissante,
Et fleuve noir, et maisons closes,
Et quartiers sinistres comme des Morgues,
Et l’Attardé qui à la remorque traîne
Toute la misère du cœur et des choses,
Et la souillure des innocentes qui traînent,
Et crie à l’averse. « Oh, arrose, arrose
« Mon cœur si brûlant, ma chair si intéressante!»

Oh, elle, mon cœur et ma chair, que fait-elle ?…

Oh ! si elle est dehors par ce vilain temps,
De quelles histoires trop humaines rentre-t-elle ?
Et si elle est dedans,
À ne pas pouvoir dormir par ce grand vent,
Pense-t-elle au Bonheur,
Au bonheur à tout prix
Disant: tout plutôt que mon cœur reste ainsi incompris ?
Soigne-toi, soigne-toi! pauvre cœur aux abois.

(Langueurs, débilité, palpitations, larmes,
Oh, cette misère de vouloir être notre femme !)

Ô pays, ô famille !
Et l’âme toute tournée
D’héroïques destinées
Au delà des saintes vieilles filles,
Et pour cette année !

Nuit noire, maisons closes, grand vent,
Oh, dans un couvent, dans un couvent !

Un couvent dans ma ville natale
Douce de vingt-mille âmes à peine,
Entre le lycée et la préfecture
Et vis-à-vis la cathédrale,
Avec ces anonymes en robes grises,
Dans la prière, le ménage, les travaux de couture;
Et que cela suffise…
Et méprise sans envie
Tout ce qui n’est pas cette vie de Vestale
Provinciale,
Et marche à jamais glacée,
Les yeux baissés.
Oh ! je ne puis voir ta petite scène fatale à vif,
Et ton pauvre air dans ce huis-clos,
Et tes tristes petits gestes instinctifs,
Et peut-être incapable de sanglots !

Oh ! ce ne fut pas et ce ne peut être,
Oh ! tu n’es pas comme les autres,
Crispées aux rideaux de leur fenêtre
Devant le soleil couchant qui dans son sang se vautre!
Oh ! tu n’as pas l’âge,
Oh, dis, tu n’auras jamais l’âge,
Oh, tu me promets de rester sage comme une image?…

La nuit est à jamais noire,
Le vent est grandement triste,
Tout dit la vieille histoire
Qu’il faut être deux au coin du feu,
Tout bâcle un hymne fataliste,
Mais toi, il ne faut pas que tu t’abandonnes,
À ces vilains jeux !…
À ces grandes pitiés du mois de novembre !
Reste dans ta petite chambre,
Passe, à jamais glacée,
Tes beaux yeux irréconciliablement baissés.

Oh, qu’elle est là-bas, que la nuit est noire !
Que la vie est une étourdissante foire !
Que toutes sont créature, et que tout est routine !
Oh, que nous mourrons !

Eh bien, pour aimer ce qu’il y a d’histoires
Derrière ces beaux yeux d’orpheline héroïne,
Ô Nature, donne-moi la force et le courage
De me croire en âge,
Ô Nature relève-moi le front !
Puisque, tôt ou tard, nous mourrons….

Parmi ces 4 propositions, quel grand poète est l'auteur de ces vers ?
 
 
 
 

Commentaires

  1. combien y'a t-il de pages de la poésie le pauvre pion.

  2. Bonjour Léa. Je suppose que vous parlez du Pauvre Pion de Francis Jammes. Il est sûrement repris sur de très nombreux sites, en effet.

  3. je vous invite à la soirée "les poètes des Printemps" le 8 avril au Kibélé, 12 rue de l'Echiquier(10e Paris): c'est à 19h30; soirée interactive: rens. anne.quercy@gmail.com

  4. Bonsoir Alexandre, hier soir je vous ai envoyé 3 poèmes par courrier gmail, j'espère que vous le avez recu, je vien d'entrer enfin sur cette page. bravo elle est très bien faite. Merci beaucoup poour les paroles de la romance de maître Patelain. Cordialement. Maria Dolores
    dolores.martincid82@gmail.com

  5. Plus je navigue sur votre page UnJourUnPoème, plus je la trouve interessante et plus je l'aime et le plus curieux c' est qu' à force de lire tous ces poèmes, il me prend une envie folle d' en écrire beaucoup d' autres. Au fait sur ma page de poésie je viens d' écrire Qu' est-ce l' amitié, poème que je vous ai envoyé par courrier @gmail.com.
    Cordialement Maria Dolores.

  6. web4all.fr ça déconne quand même pas mal ! online.fr a l'air mieux

  7. Web4All est une association. J'aime beaucoup leur philosophie, et même s'il y a régulièrement des problèmes, je préfère continuer avec eux.

  8. ah d'accord je comprends !

  9. j'aime beaucoup ce poème jais vraiment aimer je m'appelle fatou jais 10ans
    je suis en cm1 jais vraiment aimer se poème merci de m'avoir écouter

  10. j'aime beaucoup ce poème jais vraiment aimer je m'appelle sarah jais 9ans
    je suis en cm1 jais vraiment aimer se poème merci de m'avoir écouter

  11. chaque jour je commence ma journée par lire votre poème du jour.J'aime....

  12. c est vrai que ses bien je m appelle janna j ai 8 ans bientot 9ans c est vrai quand on lis sa nous fait progresser

  13. Bonjour, j'aime bocou votre page je men sert pour reviser mes poeme que je doit aprendre pour les cours...

  14. 999 "And certainly it was not much personal towards their staff," Love claimed. Dove is simply not into trend.
    imitation replica louis vuitton wallets
    [url=http://www.lhsclassof84.com/replicalouisvuittonwallets.htm]imitation replica louis vuitton wallets[/url]

  15. svp aidez moi a rempli ma page. je me presente, ecris des poemes. mais rien ne se fait. je vous en supplie aidez moi. merci a ceux qui reagisseront.

  16. j'ai adoré ce poeme de hugo;c'était hyper génial

  17. mama mia

  18. Fatal error

  19. salut ! je suis très content , mais à qui peux envoiyer mes pœmes

  20. Je tiens compte à tout cela,j'aimerai vous solicité à me soutenir en contrubuant à mon oeuvre pour acceder dans ce domaine poétique Julchrist-Maliono +242-064792941/055109134

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto