Poème 'Art Perdu' de Raphy

Art Perdu

Raphy

Lorsque les dunes du plaisir s’affaisseront dans les mers du désespoir.
Que les requins et la carpe de cette plaine viendront arrachés des lambeaux de chaire
Aux cadavres enivrés.

Que l’Eldorado de mes rêves coulera dans les marécages de leurs bourgeoisie,
Et que putes et politiciens boiront l’eau des gouttières.

Que les hommes s’inclineront à leurs dieu des Néons
Et que la cigarette de l’Artiste sera écrasé par le cigare du producteur.

Dans ces murmures de la nuit.
Le foetus du poète déchire la mère et hurle un spleen de l’horreur.

Naître pour mourir,
Les morts enterrent les morts.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Rédiger un commentaire

Raphy

Image de Raphy

Nom : Saint-Roch

Prénom : Raphael

Naissance : 15/04/1995

Présentation : "Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer." Aristote. La Mer est cette étendue désertique, plaine de l'abandon et de l'infini. Les humains...

Accéder à sa page de poésie

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS