Poème 'Là-bas trois fois (extrait)' de francois_xavier

Accueil > Les membres > Page de poésie de francois_xavier > Là-bas trois fois (extrait)

Là-bas trois fois (extrait)

francois_xavier

… accident
lichen spongieux sur des strates calcaires
encore dans la ligne de mire –- cette autre manière
de faillir tout en conservant la tête haute.
pourquoi continuer ?
alors qu’ailleurs les vagues se brisent sans bruit

si je pouvais…
j’irais là-bas au loin des Hommes… si je…

pouvais partir, finir un peu
loin si loin de vous je respirerais enfin.
oubliant d’oublier comment fonctionne le monde
… possibilité d’une île –- si blanche

… sans réseaux sociaux ni forfanterie gratuite, alors
… scalpel en plaies sur l’horizon
tranches fruitées sous les cumulonimbus
dans le coton de mes poumons
exposés aux radiations…

… explosion
bouquets de coquelicots sous le sang perlé
la plaie jamais ne s’arrêtera de pleurer

alors je reste coi… sans elle
pour m’épancher, tête esseulée suspendue

… vide glacial si loin
son ventre mon oreiller
froideur qui descend le long du cou
j’aurais dû rester

sur les chemins escarpés le vertige m’a saisi
… les tripes à l’air dans le verger
je ne savais plus comment marcher vide sidéral
dans le hurlement d’un monde qui s’éteint.

… chenilles
en colonies sur le sable des Cananéens :
je ne crois pas à cette étoile en drapeau,
mon âme en berne flirte avec la folie dans le dérivatif interdit des pulsions

… partir mais partir où ?

extase dans le sous-bois de ses ombres,
jupe troussée,
feuilles de palmier au rayonnement
de son ébène à la douceur de soie

réveil en sursaut…
là-bas, seul,
sans arme et sans voix
tout seul
et pourtant…

[...]

… respirer

… se promener
dans les vallonnements de ses manches
et n’être qu’une carte à jouer sur un coup de dés.

j’y suis mais pour combien de temps encore ?
dans cet interstice mitraillé de soleil
à ne plus savoir compter les heures qui échoient
sur ma plage ; somnambules en guenilles
sorties des mers polluées venues hanter
ma villégiature sanctuarisée.

… ici, aussi

… mordre
la main qui viendra m’ôter tout plaisir
: que faire du mouvement circulaire
des communions
de partage sous les auspices d’un météore
qui n’est autre qu’Armageddon déguisé
en meilleure amie.

… vibrer
pour le simple fait de briller
dans le champ septentrional des fuseaux
montre gousset tongs et chevalet –-
que dire d’une retraite anticipée ?

… moi ici
et vous ? ailleurs, certainement
elle surtout, ombre de mes nuits
vipère sous mes ongles
quand je frotte la peau pour qu’elle libère le suc
de mes nuits solitaires.

… sortir
au pied des montagnes noires
dans l’odeur du goudron et célébrer l’impossible dans un bain d’huile fruitée
c’est aussi répondre aux promesses d’ailleurs –-
sans qui rien n’est possible puisqu’il semble
que croire
est tout.

… croyez-moi
ici, c’est maintenant
ici est l’ailleurs – là-bas, trois fois.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

francois_xavier

Image de francois_xavier

Nom : Xavier

Prénom : François

Naissance : 01/06/1966

Présentation : Chroniqueur culturel à la radio puis dans la blogosphère dans une première vie, ses écrits poétiques (salués par le prix Théophile Gautier de l’Académie française en 1999, pour "De...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS