Poème 'Rêve d’été' de SOMAR

Rêve d’été

SOMAR

Réveillé, éveillé, émerveillé
Elle est là, venant à ma rencontre flottant au-dessus du sol
Gracile et légère telle une soie portée par le vent.

Réveillé, éveillé, émerveillé
Je l’aperçois au loin dans un mirage et perd ma boussole
Le nord, la tête, les sens , le levant , le couchant.

Réveillé, éveillé, émerveillé
Elle s’approche dansant la farandole toute câline
Décrivant des cercles intimes toujours rougeoyants

Réveille, éveillé, émerveillé
Je la touche du regard , fasciné comme un amant
A l’iris flamboyant comme une rouge cornaline

Réveillé, éveillé, émerveillé
Elle me prend , le cœur et l’âme tout à la fois
Sans crier gare dans des élans de possession

Réveillé, éveillé, émerveillé
Je me laisse emporter par la lancinante passion
D’un amour dévorant comme Iseut autrefois

Réveillé, éveillé, émerveillé

Poème préféré des membres

IVA a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Rédiger un commentaire

SOMAR

Image de SOMAR

Nom : non renseigné

Prénom : non renseigné

Naissance : non renseigné

Présentation : non renseigné

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS