Poème 'Sang d’encre' de phferrand

Sang d’encre

phferrand

A force de noircir de rimes dérisoires
Les feuilles arrachées au cahier de mes peurs,
A force de puiser aux sources du malheur
Le sang d’encre dont je m’abreuve chaque soir,

A force d’adorer ce que je dois brûler
Aux flammes de l’oubli sans jamais l’oser faire,
A force de chercher les portes de l’enfer
Et d’avancer d’un pas pour de trois reculer,

A force de me rire aux larmes de tes yeux
Dans le miroir menteur de ton silence amer,
A force de maudire et d’insulter les cieux,

A force de survivre, rongé par les vers
De la Poésie dont je ne peux me guérir,
Je ne sais plus aimer, je ne sais plus haïr…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

phferrand

Image de phferrand

Nom : Ferrand

Prénom : Philippe

Naissance : 26/05/1954

Présentation : J'ai toujours aimé la poésie. J'en écris depuis toujours. Sans prétention. Mais avec passion. Robert Desnos était cousin avec ma grand-mère maternelle qui m'en a beaucoup parlé, ma mère aussi...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS