Poème 'Au soir du second' de CatherineBoudet

Au soir du second

CatherineBoudet

D’un monde qui se chuchote
A des océans-lumière s’affûte

Le sens comme tranchant de sabre à canne
Au bois des sang-dragon du palabre

Nous aurons beau porter notre linge à l’envers
Dans la croisée des chemins de l’île-poussière

Rien ne conjurera plus
L’étonnant sinistre montant à l’assaut

Corps muets en marées compactes
Voilés de nouvelles clause

Et nous voici encore à tâtons
Dans le fénoir

Et le sel de quelle transparence le vide de quel coquillage
La ceinture verte de quelle île

Nous garantira encore notre immunité laminaire
De quels doigts plissés d’eau fraîche écarter

L’épouvante qui s’offre claudicante
A de nouveaux soleils cancéreux

L’Île quelle larme sur nos yeux de bois sec

Nous avions rêvé et ce rêve-là s’allume désormais
Aux lance-flammes de l’exogène

Et désormais il nous faudra trouver un nouveau saree à la nuit

(Nos éparses nos sulfureuses, Acoria, Paris, 2010)

Poème préféré des membres

merhouar a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Quel est ce sommet de rêves et de larmes?
    On dirait que le monde tend ses mains d'argile vers le ciel...
    Voyez vous, c'est une 'île.
    Ici le choeur des hommes garde en mémoire le dernier cri de l'horizon.
    Très beau texte Catherine.

Rédiger un commentaire

CatherineBoudet

Image de CatherineBoudet

Nom : Boudet

Prénom : Catherine

Naissance : 30/08/1968

Présentation : Politologue, journaliste et poète, Catherine Boudet est née le 30 août 1968 à Saint-Denis de La Réunion. Elle est auteur de quatre recueils de poésie : Résîliences (L'Harmattan, 2007), Le...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS