Poème 'Conjuration' de CatherineBoudet

Conjuration

CatherineBoudet

Ainsi s’achèverait le cycle noir des holothuries
De nuits au long cours sous de trop connus parallèles
De souvenirs de papaye fraîche et d’atomes âcres
De jujube
Ainsi s’achèverait le cycle des holothuries
Plongée entre ciel et mer d’étoiles filantes crevées
Dont la putréfaction interstellaire
Alimenta longtemps encore le souffle apatride
De cette carcasse qui ne voulut jamais se résoudre
J’ai passé trop de nuits
A pointer sur la carte des rêves
Le tracé de cyclones intenses ou très intenses
Qui ne toucheront jamais terre
A mesurer le nœud des vents à aligner
A coups d’hectopascals les pointages sentinelles
De plus grands cataclysmes
Les trajectoires meurtrissures
Prévisibles à seulement trois heures
Ainsi au terme du cycle noir des holothuries
Ce qu’il reste de chrysalide
S’exhalerait d’un ultime geste de décomposition avancée
Pour conjurer
En trois roses et un peu de cendres
L’antique malédiction d’une vieille longaniste
Oui sous le 21ème parallèle de mon Sud
Et le 55ème de votre Est
Il est une île en perpendiculaire contradiction
Avec le goût de la mangue verte.

(Résîliences, L’Harmattan, 2007)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

CatherineBoudet

Image de CatherineBoudet

Nom : Boudet

Prénom : Catherine

Naissance : 30/08/1968

Présentation : Politologue, journaliste et poète, Catherine Boudet est née le 30 août 1968 à Saint-Denis de La Réunion. Elle est auteur de quatre recueils de poésie : Résîliences (L'Harmattan, 2007), Le...

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS