Poème 'Confusion' de angesarah

Confusion

angesarah

Mes mots se perdent dans l’abîme de ma voix
tellement mes larmes surabondent ma voie
je cache derrière ce visage angélique,
un sourire si faux pour une tristesse pourtant vraie
Langueur d’une vie misérable
ou
Langueur d’un style d’écriture de caquet
peut- être
Langueur d’un nenni, d’un oui
Dans ce cœur
qui s’écœure,
il pleut comme il pleut de la grêle
il pleut comme il pleut de l’or en miroir
il pleut comme il pleut de la grâce
Dans ce cœur
qui s’écœure,
la seule vraie chose gratuite que j’offre c’est mon sourire
Dans ce cœur
qui s’écœure,
le silence devient l’âme des chose invisibles autour de moi
Dans ce cœur
qui s’écœure,
la pudeur n’a pas de clémence
Dans ce cœur
qui s’écœure,
aucun sonnet ne peut guérir de longues névroses
lorsque ma vie est morose
Dans ce cœur
qui s’écœure,
mes mots sont des enclumes
dont chaque solitudes a son propre mystère
Dans ce cœur
qui s’écœure,
mes paroles sont imprécises, indécises.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Les mots, la voi(x|e), l'enclume..
    Original cheminement de pensée :)

Rédiger un commentaire

angesarah

Image de angesarah

Nom : ANOH

Prénom : SARAH CLAUDE

Naissance : 01/01/1993

Présentation : SALUTTTTTTTTTTTTTTTTTTT

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS