Poème 'Diane et Actéon' de thiolliere

Diane et Actéon

thiolliere

Avant les chiens déjà le désir le dévore.
Il a posé son arc et pourtant sous la lune
un javelot tendu soulève sa chlamyde.

Sous le feuillage obscur il voit luire le corps
long, désirable et nu d’une déesse brune
dont il sent sous les doigts déjà la chair humide.

Dans la moiteur du bois la fontaine murmure
des notes idylliques où se cache la mort.
Actéon fasciné dégrafe sa ceinture.

Avant les chiens déjà le désir le dévore.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

thiolliere

Image de thiolliere

Nom : THIOLLIERE

Prénom : Pierre

Naissance : 21/01/1948

Présentation : Ancien professeur de littérature espagnole contemporaine, spécialiste de poésie espagnole du milieu du vingtième siècle. Auteur de nombreux articles universitaires sur la poésie espagnole...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS