Poème 'Face à l’absurde, les coquelicots' de sylvainereyre

Accueil > Les membres > Page de poésie de sylvainereyre > Face à l’absurde, les coquelicots

Face à l’absurde, les coquelicots

sylvainereyre

Fugace comme les coquelicots
Face à l’absurde
La vie s’accroche aux talus
Dès mai revenu

Fragile comme les coquelicots
Sa peau soyeuse et fine
Se déchire entre les doigts
Mais dépose sa trace
Incarnat ou magenta

Têtue comme les coquelicots
Elle carmine l’herbe des blés
Et l’absurde devient léger
Beau comme les coquelicots.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

sylvainereyre

Image de sylvainereyre

Nom : REYRE

Prénom : Sylvaine

Naissance : non renseigné

Présentation : non renseigné

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS