Poème 'Rivages' de sylvainereyre

Rivages

sylvainereyre

Fiançailles

De gros nuages immobiles
Étagent le bleu limpide
Moelleux moutons chantilly
À peine posés
Sur mille-feuille cendré
Gourmande
Je file vers les confins maritimes

Épousailles

Un souffle tiède
Inspire les marais où se rejoignent
Les herbes sèches sous l’azur épuré
Jaune et bleu s’épousent à l’infini
Se fondent
Loin
Dans le vert océan

Retrouvailles

Le soleil fuit
Je le suis à la pointe de l’île
Jusqu’à l’extrême limite de la terre
Que le ciel enveloppe
D’une variation de gris
Anthracite la grève
Perle les galets
Mercure l’onde
Bleuté l’horizon
À la chair bombée de la mer plombée
Confondu

Dans l’ultime trouée
Une touche de rose
Souris

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

sylvainereyre

Image de sylvainereyre

Nom : REYRE

Prénom : Sylvaine

Naissance : non renseigné

Présentation : non renseigné

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS