Poème 'La Nichée sous le portail' de Victor HUGO dans 'Les Contemplations'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Victor HUGO > La Nichée sous le portail

La Nichée sous le portail

Victor HUGO
Recueil : "Les Contemplations"

Oui, va prier à l’église,
Va; mais regarde en passant,
Sous la vieille voûte grise,
Ce petit nid innocent.

Aux grands temples où l’on prie,
Le martinet, frais et pur,
Suspend la maçonnerie
Qui contient le plus d’azur.

La couvée est dans la mousse
Du portail qui s’attendrit;
Elle sent la chaleur douce
Des ailes de Jésus-Christ.

L’église, où l’ombre flamboie,
Vibre, émue à ce doux bruit;
Les oiseaux sont pleins de joie,
La pierre est pleine de nuit.

Les saints, graves personnages
Sous les porches palpitants,
Aiment ces doux voisinages
Du baiser et du printemps.

Les vierges et les prophètes
Se penchent dans l’âpre tour,
Sur ces ruches d’oiseaux faites
Pour le divin miel amour.

L’oiseau se perche sur l’ange;
L’apôtre rit sous l’arceau.
-Bonjour, saint!- dit la mésange.
Le saint dit: -Bonjour, oiseau!-

Les cathédrales sont belles
Et hautes sous le ciel bleu;
Mais le nid des hirondelles
Est l’édifice de Dieu.

Lagny, juin 18…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Lire en méditant
    ---------------------

    Saint Ours, marchant vers l'église,
    Lit un ouvrage innocent ;
    Les dragons au ciel passant
    De l'air printanier se grisent.

    Le saint, joyeux personnage,
    Dit : ce livre est palpitant ;
    Mais les chanteurs du printemps
    Sont un plus doux voisinage.

    On voit rire son oeil bleu ;
    Car la journée sera belle
    Dans les cris des hirondelles
    Semblant déchirer les cieux.

Rédiger un commentaire

Victor HUGO

Portait de Victor HUGO

Victor-Marie Hugo, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, est un écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel engagé français, considéré comme l’un des plus importants écrivains romantiques de langue française. Fils d’un général d’Empire souvent... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto