Poème 'L’autrichienne' de jeandavesnelezgo

L’autrichienne

jeandavesnelezgo

Dans un carrosse princier tu es partie de Vienne
Pour un avenir bleuté car tu seras Reine
De France toi la petite princesse autrichienne
Tu le seras jusqu’au carrosse de Varennes
Dans écrin un jour parut un beau collier
Que te montra ce malhonnête bijoutier
Scintillant de reflets aux millier de deniers
Oubliant que le peuple était en train de crever
Loin était déjà le souvenir des fiançailles
Des plaisirs des jeux des fastes de Versailles
Ne voyais-tu profiler cet horizon martial
Un vent de colère va bientôt souffler son nom
Tu l’apprendras ma Reine c’est la révolution
Elle va tout emporter dans un grand tourbillon
Dans les larmes les cris le bruit du canon
Devant les cris du peuple! là-haut sur l’échafaud
Ton courage dans l’affliction étonna le bourreau
Quand le couperet tomba ce n’était pas bien beau
Ton sang éclaboussa notre nouveau drapeau.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

jeandavesnelezgo

Image de jeandavesnelezgo

Nom : moniez

Prénom : jean yves

Naissance : 02/06/1952

Présentation : non renseigné

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS