Poème 'Les mots d’enfin savoir se taire…' de jiaile

Accueil > Les membres > Page de poésie de jiaile > Les mots d’enfin savoir se taire…

Les mots d’enfin savoir se taire…

jiaile

Les mots pelotonnés, frissonnant l’au revoir les uns contre les autres,
Les mots qui ne veulent plus vous quitter.
Les mots orphelins qui se murent et murmurent,
Les mots qui se sont trop perdus.

Les mots cicatrices qui palpitent en rougeoyant faiblement
Et ceux que la colère a écorchés par grande tendresse.

Les mots tant pesés de n’être plus pesants.

Les mots usés, abusés, aux paupières lourdes et noyées,
Abandonnés au ressac en bribes océanes ;
De ceux qui, accrochés aux virgules des algues
Survivront essoufflés aux amants effacés.

Les mots frémissants, à boire à la conque des mains jointes
Pour ne jamais s’en détacher vraiment.

Les mots d’avant la mémoire.

Les mots nostalgie, caressant de si anciennes douleurs
Sans vouloir ne jamais les oublier tout à fait.
Les mots abandonnés sur un comptoir
Ce matin gris où elle n’était jamais venue.

Les mots trop anciens pour croire encore qu’ils puissent résoudre
Et ceux qui n’abdiqueront jamais devant l’âge.

Les mots d’avant que d’être vieux et de savoir se taire…

Alors accepter le crépuscule étal et tendre du silence
Comme autant de preuves de l’immensité de l’inconnaissance.
Et apprendre à s’y asseoir en oubli,
Sans même rider son arachnéenne voilure…

°°°°°°°°°°°°°°

Dans l’immensité grise et aveuglée de la grève, un vieil homme s’est assis.
De la poche de son paletot il a sorti une minuscule boite à musique et ressuscite lentement, posément et du bout de ses doigts épais de marin un si fragile et métallique souvenir d’une si lointaine enfance.
Et dans son silence à peine froissé, lentement, posément, un sourire sur son visage vient faire connivence avec le couchant…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Une mélancolie plus tourmentée, mais avec la même patte poétique. J'aime les expressions que vous créez "Les mots pelotonnés, frissonnant l’au revoir les uns contre les autres", " Les mots cicatrices", " Les mots usés, abusés, aux paupières lourdes et noyées," .... Bravo.

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS