Poème 'Naufragés' de VVAL

Naufragés

VVAL

Eternels enfants d’un continent à la dérive.
Exploités et pillés depuis la nuit des temps.
Ils fuient une misère latente endogène,
Coulent anonymes ces milliers d’indigènes.
Sans réponses, ces vies drainées par la mort
S’enfoncent sans noms dans les limbes de leurs sorts.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS