Poème 'The Last True Hermit' de Loic

Accueil > Les membres > Page de poésie de Loic > The Last True Hermit

The Last True Hermit

Loic

Le monde dormait
Dans son berceau de soleil

La mousse tapissait
Cailloux aprés cailloux, roc aprés roc
Le lit de la forêt

Les jours se succedaient aux nuits
Les nuits aux jours
Les soirs le braisier chantait sous les étoiles
Les chants montaient au ciel comme des étincelles

Le matin les premier rayons de soleil baignait dans la brume
Les arbres poussaient et s’étendaient au dessus des chemins
Ombrageaient les ronces encore couvertes de gel

Puis venai l’hiver, la douleur le froid
Les blessures de la peau des mains gerçées
Le vent qui entre dans les habits, dans les cheveux
Le vents qui deséche la glotte, les yeux

Le bois à couper à la hache au fil usé
Les dernières halumettes
La nourriture en boite
Le silence sourd de la solitude

Et cependant l’éclats de la lune sur le sol gelé
Et d’infinies étoiles au bout des doigts
Suvies de l’éternelle lumiere du chants des oiseaux

Pour vivre les jours
Pour retrouver le monde
Et s’oublier soi-même

Inspiré par l’histoire vrai de Christopher Thomas Knigh (http://www.gq.com/story/the-last-true-hermit)

Poème préféré des membres

ATOS a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS