Poème 'Au loin' de freeman

Au loin

freeman

Le temps semble si long… J’y suis depuis 18H et j’y reste jusqu’à 6H. Il est 22H.

J’aurais cru qu’il était au moins minuit mais non…

Le temps ralentit dans cet enfer de bruit et de saleté, petite parcelle éclairée dans ces grandes étendues désertes et glacée.

Je profite de quelques minutes à chaque nouvelle rod de forage pour écrire en pensant à toi.

Parfois je sors de cette machine infernal qui fouille les entrailles du roc se rapprochant toujours plus de l’enfer.

J’observe alors cette voûte étoilée, magnifique et je me dis que peut-être tu regardes les mêmes étoiles au même instant.

Si lointaines sont-elles, si près l’un de l’autre nous sommes malgré la distance qui nous sépare.

Tu es tout près ; dans ma tête, mon coeur, ma peau.

Je sais que tu m’entends, là-bas au sud, où il fait beau, là où il fait chaud, dans ton lit.

Je ferme les yeux un instant et je m’y vois collé à ton corps, goûtant le paradis de ta présence.

Un autre tube de pierre à vider. Mes mains se tordent de douleur, mon dos peine sous la charge, mais mon coeur est en paix car il jouit de ton amour.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

freeman

Image de freeman

Nom : Proulx

Prénom : Eric

Naissance : 14/03/1966

Présentation : non renseigné

Accéder à sa page de poésie

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS