Poème 'La ronde ailée des heures…' de Francis VIELÉ-GRIFFIN

La ronde ailée des heures…

Francis VIELÉ-GRIFFIN

La ronde ailée des heures
Tourne dans la prairie.
Pas une qui demeure
Qu’elle pleure, qu’elle rie.
Elles fuient entraînées
Vers le couchant de gloire…
Quel soir (de quelle année ?)
Se mire au flot de Loire ?
Qui voudrait ressaisir,
Fantômes clairs et chantants,
La rose du Désir
Qu’on jette au flot du temps ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Francis VIELÉ-GRIFFIN

Portait de Francis VIELÉ-GRIFFIN

Francis Vielé-Griffin, né aux États-Unis à Norfolk (Virginie) le 26 avril 1864 et mort le 11 décembre 1937, est un poète symboliste français. Fils du général Viélé , il conserva sa nationalité américaine. Installé en Touraine il termina sa vie dans le Périgord où ses filles s’étaient mariées. Avec Gustave Kahn, il... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS