Poème 'Béliers et bergères' de Kellam

Accueil > Les membres > Page de poésie de Kellam > Béliers et bergères

Béliers et bergères

Kellam

Le bleu est un grand pré sur l’alpe des béliers
Béliers béliers
De brumes blancheurs qui paissent
Plus bas quelques branchages épars d’un lac sauvage
La ferme est un soleil dans l’air plus tiède et vert

Du toit le feu de bois
craquette craquette
Le toit
sent bon
et chaud
comme un pain blond
Qu’autour dansaient des filles
comme autour d’une marmite
La fête en chair saignante
en haut
le nu céleste

Nulle ferme
rêvais-je
Je ferme l’œil
et rêve
Réveil dans l’herbe
Fraîche chair d’une bergère

Au pré jouaient des filles légères comme des déesses
Bergères bergères
Frêle sein de gouttelettes d’herbe

La danse
en rond
en robes de dentelle
Un monde
solaire
où fuient nos
bêlements

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Kellam

Image de Kellam

Nom : Ndoh

Prénom : Lucas

Naissance : non renseigné

Présentation : Ex-enseignant

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS