Poème 'Comme un loup solitaire' de guillaumePrevel

Comme un loup solitaire

guillaumePrevel

Comme un loup solitaire
Parcourant des forêts enneigées
Farouche et tiraillé par une faim enragée
Je fuirai toute vie sur cette douloureuse terre

Les ombres du néant
Me mèneront vers quelques manoirs
Où j’irai me cacher chaque soir
Du lever du soleil brûlant

Seul le vent frais de la nuit
Me tirera alors de ma léthargie
Et j’hanterai à nouveau les contrées

Comme une âme vampire
Qui recherche le sublime sourire
Dans la compagnie de la mort.

4 Février 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS