Poème 'Clair de vagues' de perthuis

Clair de vagues

perthuis

Les enfants rêvent et les mots jouent
Pleins du soupir las de l’automne
De ces voiliers qui brillent sous
Des palais aux vivantes colonnes

On sent tout près comme un désir d’être
Tournoyant lent et bleu dans l’air
Que dit cette ombre à la fenêtre
En nage sous le Voile de pierre

D’âme en âme l’Onde se dévide
Pareille aux murmures des buis
Tu voudrais librement sans rides
Ni douleurs t’envoler par les nuits

Tu as pourtant l’ivresse illusoire
Des lignes entre amours et neige
Et tu trembles loin de pouvoir
Brûler au Chant berceur des manèges

L’Aube éclate sur les lèvres closes
Qui ont tant fait le tour du Temps
Que le Monde au gré de ton sang
S’évapore un peu pour que tes roses

Encor dans le gai Souffle des pages
O l’Azur des yeux qui déploie
Ses ailes si fort où je vois
Ces grèves buvant à des visages

Ces grèves buvant à des visages

Poème préféré des membres

guillaumePrevel et perthuis ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

perthuis

Image de perthuis

Nom : Perthuis

Prénom : Daniel

Naissance : non renseigné

Présentation : non renseigné

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS