Poème 'Décembre' de Ulth

Décembre

Ulth

Un bon soir de décembre, qu’il neigeait sans fin,
J’oubliais sur ma route et collines alentour,
Le beau déploiement rouge et or de Sa Province
Atours, affaires, colliers de pluie enchantée

Bohémienne ! Bohémienne ! Balbutiai-je
Prends moi, là, comme l’oiseau nourrit ses petits
Élancé, tout gardien vétilleux à l’aurore
- De mes désirs, pardonne- moi ! Pardonne-moi !

Que viennent tes tempêtes, si je ne puis plus
Au firmament noir, délicat, aura couché
Stipendier à quelques mauvaises personnes, dont

Les mœurs nous-sont mystères, faits-d’armes arrachés,
Tes babioles, toi O fortunée, ma prêtresse,
Que je meure sans âme, couché, à tes gros pieds.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Ulth

Image de Ulth

Nom : non renseigné

Prénom : Adrien

Naissance : 24/10/1989

Présentation : non renseigné

Accéder à sa page de poésie

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto