Poème 'Demain, dès l’aube …' de Victor HUGO dans 'Les Contemplations'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Victor HUGO > Demain, dès l’aube …

Demain, dès l’aube …

Victor HUGO
Recueil : "Les Contemplations"

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et, quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

3 septembre 1847.

Poème préféré des membres

Commentaires

  1. ce poème démontre vraiment l'amour que le poète avait pour sa fille, sa perte fut une descente aux enfers pour lui

  2. Une rose à la main
    et une marque au cœur,
    je longe le chemin
    qui mène à ta demeure.

    Sachant que tu m’attends
    je ne musarde pas
    et accélère autant
    que possible le pas.

    Crois-m’en, j’arriverai
    avant que la nuit tombe
    et je déposerai
    la rose sur ta tombe.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS