Poème 'Des brises qui ne s’en vont jamais' de Bellopes

Accueil > Les membres > Page de poésie de Bellopes > Des brises qui ne s’en vont jamais

Des brises qui ne s’en vont jamais

Bellopes

Est-ce que quelqu’un a connu et a compris
la gentillesse de tes mains si pleines de profondeur?
Est-ce que d’autres ont contemplé et apprécié
à la fin d’un après-midi, tes yeux en rougeur?
Des temps passés, beaux et brefs, des temps légers,
qui nous ont apporté le temps de la peur, du regret et de l’apaisement.
Nous avons semé nos graines, nous avons planté la sensibilité mutuelle
Nous nous sommes tenus la main, nous avons recueilli de la tendresse tel qu’un fruit
au goût inoubliable, impérissable …
C’est dommage que nos mains ne soient pas toujours prêtes à recevoir
l’immensité de tout amour qu’un jour la vie nous a manifesté.
De toi je garde un souvenir, c’était la fin de notre enfance,
Par une matinée béate, le cœur plein de craintes ,
De tes mains si tendres, les doigts de brise adoucissant mes appréhensions.
Oui, je m’en souviens et je crois que c’était là que j’ai réalisé notre intrication.

21.02.18 texte original en portugais, version française par moi-même.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Bellopes

Image de Bellopes

Nom : Lopes

Prénom : Isabel Cristina

Naissance : 29/04/1981

Présentation : Amazonienne, poète de la simplicité et des rêves impolis qui ose s'exprimer dans une langue qui n'est pas la sienne, mais qui la passionne et la provoque...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS