Poème 'Douleur' de VVAL

Douleur

VVAL

Improbable compagne
aussi dure que le bagne.
Tu plonges dans l’abime
nos vains espoirs de rimes.
Tu taraudes nos longs jours,
torture l’effroi de nos nuits,
Heureux que tu passes ton tour
Et qu’enfin tu nous quittes.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS