Poème 'Les dix soldats aux mains des morts' de Joe

Accueil > Les membres > Page de poésie de Joe > Les dix soldats aux mains des morts

Les dix soldats aux mains des morts

Joe

Tout en remontant le Styx,
Les sentinelles croient
Qu’ils naîtront comme le Phoenix,

Pachtoun est la nationalité du caillou
Les treillis enchaînés
Prométhée attend un grand aigle sur Kaboul

La montagne a ouvert une voie d’or
Les dits « hommes-rois »
Trop tard, voient s’ouvrir la boîte de Pandore

Terrassés par les maux de la Terre
Les enfants en armes
Déchus, écoutent les mots de leur mère

Reine Echo se pliant à ces dernières paroles
De ces corps allongés
Renvoie au monde les cris d’une mémoire qui s’étiole

Avant que Léthé ne fassent de ces os usés
Le lit de l’oubli
Le chef rappelle au rang ces ombres décorées

Devant les cendres du Bûcher, Prométhée
Libéré de son caillou
Demande aux autres de descendre du rocher.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS