Poème 'Sang mêlé les Pinsons' de Joe

Accueil > Les membres > Page de poésie de Joe > Sang mêlé les Pinsons

Sang mêlé les Pinsons

Joe

Qui donc a ouvert cette cage sur ma terre arable,
A tourné une page et m’est tombé sur le râble,
A Dakar bwana m’a dit que j’ ai pas d’histoire,
A Lhassa, il me China : « Ne fais pas d’histoire ! »
Et de ma case je vois piller mes terres précieuses,
Et de mon chêne, ne reste plus que des pierres véreuses.

Pourtant ! Descendant du Beagle
Il s’était exclamé : Sang mêlé les Pinsons ! »
Voyant poindre nos petites gueules.

Qui donc a fermé la cage derrière Melilla,
Veut tourner la page sur le port de Ceuta
Par là le palier ne doit pas être dépassé,
Ci-gît doit commencer la fête des trépassés.
Et de ma barque je vois pointer un grand doigt niais
Et de ma tolle il m’a chassé sans bourse délier.

Pourtant ! Descendant du Beagle
Il s’était époumoné : « Sang mêlé les Pinsons »
Voyant poindre nos petites gueules.

EG

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS