Poème 'L’emprise' de Joe

L’emprise

Joe

Sous ses draps brodés, entre ses doigts secs et rouillés,
Sans cette volupté du temps des jeunes saisons,
La nuque de son amant de souvenirs mouillés
Que ses larmes giclent pour en perdre encore la raison,

Elle attend la semence de ce jour retrouvé,
Entre ses tempes la mémoire des premiers saignements,
Ses jambes frêles sensibles au nouveau soleil levé
Brûlent de saisir en mémoire de ce corps aimant

La chaleur pénétrante d’un bourgeon vieillissant,
Dans la chambre l’odeur féline d’un nouveau printemps,
Elle entend l’oiseau siffler ce plaisir pressant,
D’accueillir les nouveaux bébés aux seins tétant.

Entre ses bras rodés, sous sa croix raide et souillée,
Les yeux bandés elle imagine cette première fois
Ou elle va geindre dans son corps par un doigt fouillé,
Par ce vieil homme, qui l’aime, encore, toujours, parfois.

EG

Poème préféré des membres

Loic et Rodyrose ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. L'as-tu écrit toi-même? Qui est-ce EG? En tout cas merci

  2. Salut Loic, oui c'est mon tout dernier poème je suis content qu'il te plaise. EG sont mes initiales, je les ai laissées. Merci à toi

  3. Un conseil, la poésie n'est surtout pas la modestie

  4. Merci HdsB pour ton intervention très pertinente, mais je ne la comprends pas.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS