Poème 'Matrice' de VVAL

Matrice

VVAL

A l’abri d’une galipote envolée depuis longtemps,
Je continu d’admirer les tamaris qui plient au vent,
Cet océan qui s’agite et rugit en écume d’un soir,
Cette dune meurtrie par des années de saccages,
Ce ciel chargé de soleil ou passent les nuages,
Ces rochers déchiquetés recouverts d’algues,
Ce sable que j’offre tous les ans à mon père,
Cette insouciance happée par le poids du temps.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS