Poème 'Paysage' de Lelys

Paysage

Lelys

Devant moi,
s’étalait
la vaste nappe
de la mer bleue.
De temps en temps,
de longs départs blancs
et des arrivées d’écume.
Des points
à l’horizon,
dont la ligne
disparaissait,
s’estompait
dans la brume matinale.
Loin,
le pic sombre du volcan,
comme un monstre marin,
silencieux et présent.
Des vols dans l’air libre,
le souffle léger du vent
dans le feuilles,
pretes à tomber sur le quai,
maculé de taches
de soleil tiède
et pourtant
encore éblouissant.

Poème préféré des membres

guillaumePrevel a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS