Poème 'Promenade' de DUTAILLY

Promenade

DUTAILLY

Suivant le sentier qui court sur la dune,
je marche, silencieuse, entre les oyats,
les buissons de myrtes et les asphodèles,
tantôt m’asseyant sous un tamaris,
tantôt m’aventurant jusqu’à l’estran.
M’installant alors sur un rocher plat
surplombant une mare d’eau salée,
je contemple le monde miniature
qui va et vient entre deux touffes d’algues,
nullement effrayé par mes deux pieds,
leçon de bonheur et méditation !

Poursuivant ma promenade estivale,
ensorcelé par la brise iodée
mon esprit vole et chevauche les vagues ;
il s’évapore dans l’écume mousseuse,
s’ engloutit dans les profondeurs marines
puis resurgit enfin à l’horizon,
quand le soleil se meurt en rouge et or
et que mon corps, frissonnant tout à coup,
m’entraîne sur le chemin du retour !

La marée effacera mes empreintes
mais l’océan toujours se souviendra ;
peut-être l’entendrez-vous murmurer
ce poème que j’ai, ce jour, écrit
aux parfums de sel et de liberté !

COPYRIGHTDEPOT.COM 00044167

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS