Poème 'Religio' de Victor HUGO dans 'Les Contemplations'

Religio

Victor HUGO
Recueil : "Les Contemplations"

L’ombre venait ; le soir tombait, calme et terrible.
Hermann me dit : — Quelle est ta foi, quelle est ta bible ?
Parle. Es-tu ton propre géant ?
Si tes vers ne sont pas de vains flocons d’écume,
Si ta strophe n’est pas un tison noir qui fume
Sur le tas de cendre Néant,

Si tu n’es pas une âme en l’abîme engloutie,
Quel est donc ton ciboire et ton eucharistie ?
Quelle est donc la source où tu bois ?
Je me taisais ; il dit : — Songeur qui civilises,
Pourquoi ne vas-tu pas prier dans les églises ? —
Nous marchions tous deux dans les bois.

Et je lui dis : — Je prie. — Hermann dit : — Dans quel temple ?
Quel est le célébrant que ton âme contemple,
Et l’autel qu’elle réfléchit ?
Devant quel confesseur la fais-tu comparaître ?
— L’église, c’est l’azur, lui dis-je ; et quant au prêtre… —
En ce moment le ciel blanchit.

La lune à l’horizon montait, hostie énorme ;
Tout avait le frisson, le pin, le cèdre et l’orme,
Le loup, et l’aigle, et l’alcyon ;
Lui montrant l’astre d’or sur la terre obscurcie,
Je lui dis : — Courbe-toi. Dieu lui-même officie,
Et voici l’élévation.

Marine-Terrace, octobre 1855.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Victor Hugo confond la lune avec l'hostie,
    Il aurait bien du mal, peut-être, à l'avaler.
    Il parle du sacré sur un ton décalé,
    Il dit que le bocage est une sacristie,

    Que le faux empereur n'aura pas d'amnistie,
    Que du chant d'un oiseau l'on doit se régaler...
    Il écrit tout cela, poète inégalé,
    Réinventant l'église et son eucharistie.

    Nous aimons cette voix, cet univers qui fume
    Et tremble en subissant des tempêtes d'écume ;
    Nous aimons l'ironie de ce barde géant.

    Nous lisons ce qu'écrit l'homme calme et terrible ;
    Nous entendons frémir un écho de la bible,
    Avec l'invocation de l'éternel Néant.

  2. Superbe! Cochonfucius!

Rédiger un commentaire

Victor HUGO

Portait de Victor HUGO

Victor-Marie Hugo, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, est un écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel engagé français, considéré comme l’un des plus importants écrivains romantiques de langue française. Fils d’un général d’Empire souvent... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto