Poème 'Train qui passe' de VVAL

Train qui passe

VVAL

Une fois de plus un train passe dans ma nuit.
Comme toujours l’imbécile le laisse encore filer,
Délaisse celle qui appelle l’idiot trop occupé,
Impardonnable, centré qu’il est sur sa comédie.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS