Poème 'Trou noir' de ori

Trou noir

ori

Divine Nocturne,
M’empierge dans le jour,
Courre si loin, si vite dans la nuit,
M’y enfonce comme dans un néant stellaire.
Me perdre, me perdre, me perdre,
Pour mieux me retrouver, te retrouver,
Tu m’inspires, tu m’aspires,
Comme un fou, je transpire.

Spirale infernale,
La regarde, m’y engage,
Tout entier, sachant déjà,
La douleur qui va m’envahir.
Me perdre, me perdre, me perdre,
Pour mieux me trouver, te trouver,
Tu m’inspires, tu m’aspires,
Comme un fou, je transe pire.

Rien qu’un romantique, rien qu’un roman triste,
Rien qu’un sentimentaliste, rien qu’un sentiment sur ta liste,
Mélancolie n’est pas tristesse, juste un peu de glue sous les pieds,
Qui ralentie la course, oblige les yeux à regarder autrement,
Modifier ses perceptions, pour changer le monde alentour.
Continuer à me perdre de plus en plus loin,
Pour te trouver de plus en plus fort,
Tu m’inspires, tu m’aspires,
Comme un fou, je transe, j’expire !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

ori

Image de ori

Nom : ORI

Prénom : non renseigné

Naissance : 29/07/1962

Présentation : non renseigné

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS