Poème '21 mars 2016' de DUTAILLY

21 mars 2016

DUTAILLY

Chaque année je suis là à guetter le printemps,
Il voudrait revenir, mais il prend tout son temps !
Sait-il qu’en s’attardant ainsi sur le chemin,
L’été pourrait fort bien le remplacer demain ?

Souffrir justifie-t-il de faire souffrir d’autant ?
La paix ne peut se conquérir qu’en pardonnant ;
Ne pouvant deviner les secrets du destin,
Qui pourrait se prétendre meilleur que son voisin ?

Je suis un être humain, un petit rien du tout,
je veux croire en l’amour car c’est un rêve fou,
le seul qui dans la nuit nous ouvre d’autres portes !

Cette belle Lumière, c’est la clé de la vie
et elle me survivra lorsque je serai morte,
c’est pourquoi je me tais et en silence je prie !

COPYRIGHTDEPOT.COM 00044167

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS