Poème 'D’aimer' de JuCharline83

D’aimer

JuCharline83

À mi-chemin de l’aurore un banc d’hirondelles
Plisse la robe ambre de l’air sur son passage.
Tout accroché sur le revers bleu de ses ailes,
Glisse le matin qui se déplace en nuage.

La blanche heure éloigne mon âme du soleil ;
Plus bas dans la brume chante tout bas un faune.
Une rivière de rêve charrie le ciel ;
J’en rêve avec mon coeur qui se rassemble à l’aune

De la chevelure si dense des forêts
Que je veux étreindre comme on le fait si bien
La nuit quand s’aimant sous les feuilles essorées
Se décuple le resserrement de nos liens.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS