Poème 'Douleur' de VVAL

Douleur

VVAL

Comme l’écrivait si bien Char,
Seuls les yeux savent encore crier.
Piquante, cette douleur garde éveillé
Souffrance ignorée par le temps
Supplice permanent de chaque instant
Nous rappelle le plaisir de ne rien sentir
Détruit la place de la vie à la barre
Torture la chaire à nous étourdir

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS