Poème 'La ferme était luisante…' de Francis JAMMES dans 'De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Francis JAMMES > La ferme était luisante…

La ferme était luisante…

Francis JAMMES
Recueil : "De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir"

La ferme était luisante et noire et des tamis
pendaient aux murs.
Le Dimanche était triste et beau, et les maïs
n’étaient pas mûrs.

De bonne heure il avait quitté ses père et mère,
pour les missions ;
et il nous racontait qu’il buvait l’eau amère,
en corruption.

Il était en congé, et parlait de pagodes
et de païens,
et de fleuves pourris, de vase douce et jaune,
et de chrétiens.

Il parlait de supplices où l’on casse les ongles
en vous brûlant,
de coups de queue de raie, du grand Esprit, de l’ombre
empoisonnant.

Il était donc parti de la ferme luisante,
près de l’église blanche,
et il était allé aux pays des sanglants
vomissements.

Il était de retour et, auprès de l’armoire,
les vieux parents
étaient émus, voyant la longue barbe noire
du prêtre errant.

Il disait : je fumais, nu-pieds, la nuit, ma pipe…
Les Annamites
cernèrent la case. Ils étaient armés de piques…
J’avais une trique…

Et il disait cela, et la ferme était triste
où il était né…
Dans la nuit du soleil on croyait voir pleurer
la mère triste.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Francis JAMMES

Portait de Francis JAMMES

Francis Jammes (prononcer [jam] et non [djèms]), né à Tournay (Hautes-Pyrénées) le 2 décembre 1868 et mort à Hasparren (aujourd’hui Pyrénées-Atlantiques) le 1er novembre 1938, est un poète français, également romancier, dramaturge et critique. Il passa la majeure partie de son existence dans le Béarn et le Pays basque,... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto