Poème 'Eternel carnage' de VVAL

Eternel carnage

VVAL

Du néant, du fond des nuits de nos temps,
Combien de crimes ont encore été perpétrés,
De tortures et de douleurs humaines infligées?
Pourtant le monde poursuit sa ronde morbide.
Et les survivants restent souvent inconscients
Dépassent leurs craintes, Aiment cherchent le sens
Inventent prétextes et raisons au funeste chaos.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS