Poème 'La solitude du poète' de guillaumePrevel

La solitude du poète

guillaumePrevel

Il est sa langue et son propre sujet d’étude
Mêlant la mélodie de sa vie au récit musicien
De ses rêves et du temps de paix ancien
Où il était enfant, bercé par les bras de la solitude.

Debout, derrière la fenêtre grise d’un long voile
Il s’abandonne au son des rimes lacrymatoires,
Oubliant l’âme libérée son papier d’ écritoire
Et il contemple le tableau du ciel et ses étoiles.

Puis, envahi par la nuit lugubre et son chant triste
Il suit en procession la rythmique chagrine de la plume
Et couche en des vers monotones une encre qui l’attriste

Sous le regard étrange et effrayant d’un oiseau nocturne.
Puis, lentement il éteint la faible flamme taciturne
De sa vie qui ne ressemble à rien d’autre qu’un soleil livide.

Poème préféré des membres

narimene a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS