Poème 'Fosse commune' de TristanLuth

Fosse commune

TristanLuth

Potence, Potence,
Tu en as de la chance
D’avoir une cousine
Telle que Guillotine,
Une fille sympathique
Telle que Chaise Electrique,
Un oncle plus vieux que Salomon
Tel que ce doux Poison,
Une vieille amie de passage
Telle que Chambre à Gaz,
Un jovial compagnon
Tel que Peloton d’Exécution,
Une nièce peu banale
Telle qu’Injection Létale,
Une mère qui vaut de l’or,
Ah cette chère, chère Mort…

Poème préféré des membres

lecathare a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Il est "dur" ce texte. Et sombre et réaliste aussi. Mais pour moi il n'est pas déprimant. J'entrerai bien dans ce délire quand la réalité de la vie me rattrape.

    Amitiés sincères.

    Le cathare

  2. Oui j'ai voulu mêler un texte un peu noir et par certains côtés joyeux. Pour moi le titre peut avoir plusieurs sens. Celui que je lui donnerait est : toutes ces choses qui sont nommés font partie de la même "fosse", la même abîme dans laquelle elles devraient être jeté.
    Mais à chacun d'y voir ce qu'il veut, c'est aussi ça la poésie, et l'écriture en général.

Rédiger un commentaire

TristanLuth

Image de TristanLuth

Nom : Luth

Prénom : Tristan

Naissance : non renseigné

Présentation : Qui suis-je à cette heure ? Difficile question. Je l'ai posée à mon coeur, voyons ce qu'il répond. Je suis un musicien sans demeure, un Luth pour seule possession.Je suis un colporteur de rumeurs...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS