Poème 'Invocation' de François-René de CHATEAUBRIAND dans 'Tableaux de la nature'

Invocation

François-René de CHATEAUBRIAND
Recueil : "Tableaux de la nature"

Je voudrais célébrer dans des vers ingénus
Les plantes, leurs amours, leurs penchants inconnus,
L’humble mousse attachée aux voûtes des fontaines,
L’herbe qui d’un tapis couvre les vertes plaines,
Sur ces monts exaltés le cèdre précieux
Qui parfume les airs, et s’approche des cieux
Pour offrir son encens au Dieu de la nature,
Le roseau qui frémit au bord d’une onde pure,
Le tremble au doux parler, dont le feuillage frais
Remplit de bruits légers les antiques forêts,
Et le pin qui, croissant sur des grèves sauvages,
Semble l’écho plaintif des mers et des orages :
L’innocente nature et ses tableaux touchants,
Ainsi qu’à mon amour auront part à mes chants.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Un roseau frémissait au bord d'une onde pure.
    Un loup survint à jeun, qui cherchait aventure,
    Mais de roseaux, jamais il n'en mangeait.

  2. @Cochonfucius Cette afable est brillamment amorale...

Rédiger un commentaire

François-René de CHATEAUBRIAND

Portait de François-René de CHATEAUBRIAND

François-Auguste-René, vicomte de Chateaubriand, né à Saint-Malo le 4 septembre 1768 et mort à Paris le 4 juillet 1848, est un écrivain romantique et homme politique français. Il est considéré comme l’une des figures centrales du romantisme français. Si le rôle politique de Chateaubriand dans la mouvance royaliste au... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto