Poème 'La Grande Chambre' de Émile VERHAEREN dans 'Les Flamandes'

La Grande Chambre

Émile VERHAEREN
Recueil : "Les Flamandes"

Et voici quelle était la chambre hospitalière
Où l’étranger trouvait bon gîte et réconfort,
Où les fils étaient nés, où l’aïeul était mort,
Où l’on avait tassé ce grand corps dans sa bière.

Aux kermesses, aux jours de foire et de décor,
La ferme y célébrait la fête coutumière,
Et jadis, quand vivait encore la fermière,
Elle y trônait, au centre, avec ses pendants d’or.

Les murs étaient crépis, deux massives armoires
Étalaient dans les coins leur bois zébré de moires ;
Au fond, un christ en plâtre expirait sous un dais,

Le front troué, les yeux ouverts sur les ivresses ;
Et le parfum des lards et la senteur des graisses
Montaient vers son coeur nu, comme un encens mauvais.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. poeme qui baigne dans le mysticisme ...encens parfum atmosphre de baudelaire ...les adeptes du symbolisme.

  2. Maison rouge (Pays de Poésie, 8-9-15)
    -----------------

    La grande maison rouge est bien hospitalière,
    Les pèlerins du monde y trouvent réconfort ;
    Mais son pauvre jardin n’a que des arbres morts,
    Procurant bien peu d’ombre à nos buveurs de bière.

    Le prêtre y va disant des phrases coutumières
    Qu’il trouve au fond d’un livre à larges tranches d’or ;
    Les reflets du soleil font un sobre décor
    Au logis dépouillé de sa splendeur première.

    D’autres livres, dormant dans une vieille armoire,
    N’ont plus tant d’occasions de livrer leur histoire ;
    Je les ouvrais, jadis, et voilà, je rêvais.

    Que nous ont donc laissé nos anciennes ivresses,
    Nos grands éclats de voix, nos brusques allégresses ?
    Tout cela s’en alla, dit l’autre, au vent mauvais.

Rédiger un commentaire

Émile VERHAEREN

Portait de Émile VERHAEREN

Émile Adolphe Gustave Verhaeren, né à Saint-Amand dans la province d’Anvers, Belgique, le 21 mai 1855 et mort à Rouen le 27 novembre 1916, est un poète belge flamand, d’expression française. Dans ses poèmes influencés par le symbolisme, où il pratique le vers libre, sa conscience sociale lui fait évoquer les grandes villes... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto