Poème 'Ma tête est vide' de marisolle

Ma tête est vide

marisolle

Ma tête est vide.
Calebasse
cocasse
qui brinquebale
de ci, de là,
au hasard
Balthazar,
au gré des vents.
Ma tête est vide,
énuclée,
oreilles avides,
bouche édentée,
nez en casquette,
Yeux en goguette.
Je tente bien
de temps en temps,
d’en recoller
tous les morceaux.
Bouche bée bée,
oreilles sous vide,
yeux sans visage,
nez épaté !
mais ils m’échappent,
vivant leur vie.
Je voudrais bien
de temps en temps
qu’ils se présentent
en ordre d’apparition :
os en quinconce,
yeux de clignotant
oreilles idoine
bouche excavée
une deux, une deux,
on se tient bien,
en rangs serrés,
droits dans ses bottes,
et l’on commence :
Ma tête est vide,
calebasse
qui brinquebale
de ci, de là,
J’aimerais bien
de temps en temps,
d’en recoller
tous les morceaux.
Bouche fermée,
Yeux sans effet,
oreilles sous vide,
nez sans odeur,
os dispersés,
Ma tête est vide
je la promène
objet futile
calebasse idiote,
tête imbécile
d’un coup de pied,
je la propulse
loin devant moi,
en un endroit
d’où jamais
ne reviendra.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS