Poème 'La source tombait du rocher' de Victor HUGO dans 'Les Contemplations'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Victor HUGO > La source tombait du rocher

La source tombait du rocher

Victor HUGO
Recueil : "Les Contemplations"

La source tombait du rocher
Goutte à goutte à la mer affreuse.
L’Océan, fatal au nocher,
Lui dit : « Que me veux-tu, pleureuse ?

« Je suis la tempête et l’effroi ;
« Je finis où le ciel commence.
« Est-ce que j’ai besoin de toi,
« Petite, moi qui suis l’immense ? »

La source dit au gouffre amer :
« Je te donne, sans bruit ni gloire,
« Ce qui te manque, ô vaste mer !
« Une goutte d’eau qu’on peut boire. »

Avril 1854.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Dans ce poème, l'on retrouve toute la fragilité et toute la force de chaque être humain.
    En peu de vers, tout est dit. Et si bien dit.

  2. Saint Escuiruel
    ---------

    Ce saint rongeur grimpe aux rochers
    Puis dans un trou d’arbre il se cache ;
    Fier comme un coq sur son clocher,
    Il lisse sa fine moustache.

    Sur un grimoire il s’est penché
    Qu’écrivit jadis Sainte Vache ;
    Dès sa jeunesse, il fut touché
    Par cette grande âme sans tache.

    Puis il écoute Saint Renard
    Qui de porter son chef a l’art
    Sans craindre les démons sauvages.

    Il a des noix pour son repas,
    Du jus de mûres pour breuvage ;
    La disette, il ne la craint pas.

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS